feuillage

feuillage [ fɶjaʒ ] n. m.
• 1324; de feuille
1Ensemble des feuilles d'un arbre ou d'une plante de grande taille. Feuillage du chêne, du houx, du lierre. Feuillage vert. verdure. S'asseoir sous le feuillage, à l'ombre du feuillage. feuillée, frondaison, 1. ramée, ramure. Berceau de feuillage. charmille, tonnelle.
2Rameaux coupés, couverts de feuilles. Se faire un lit de feuillage.
3Représentation de feuilles. Feuillages d'un chapiteau.

feuillage nom masculin (de feuille) Ensemble des feuilles d'un arbre. Genre d'ornementation fait de l'imitation de feuilles, de rameaux. ● feuillage (citations) nom masculin (de feuille) Jean Giono Manosque 1895-Manosque 1970 L'homme, on a dit qu'il était fait de cellules et de sang. Mais en réalité, il est comme un feuillage. Il faut que le vent passe pour que ça chante. Que ma joie demeure Grassetfeuillage (difficultés) nom masculin (de feuille) Sens et orthographe Au sens de « branches coupées chargées de feuilles », feuillage, nom collectif, s'écrit au singulier : une hutte de feuillage. ● feuillage (synonymes) nom masculin (de feuille) Ensemble des feuilles d'un arbre.
Synonymes :
- feuillée
- ramée

feuillage
n. m.
d1./d Ensemble des feuilles d'un arbre, d'un arbuste ou d'une grande plante.
d2./d (Plur.) Branches coupées garnies de feuilles. Disposer des feuillages dans un vase.
d3./d Ornement représentant des feuilles.

⇒FEUILLAGE, subst. masc.
A.— Ensemble des feuilles d'un arbre ou d'une plante. Le feuillage des arbres; un feuillage jauni, luisant, luxuriant, persistant, sombre, vert; le feuillage pérenne du pin. En l'absence des feuillages caducs, le printemps luisait sur les lauriers, les cèdres et toutes les écorces (GIRAUDOUX, Siegfried et Lim., 1922, p. 183). Le chemin semblait fort étroit sous ses basses branches encore sans feuillage (JOUVE, Scène capit., 1935, p. 112) :
1. Elles suivaient une allée de marronniers dont le feuillage naissant, gorgé de pluie, formait une voûte diaphane d'un vert pâle et comme lumineux dans le crépuscule; la fraîcheur des feuillages emplissait le jardin, sous un rayonnement doré.
CHARDONNE, Épithal., 1921, p. 32.
Rem. La docum. atteste l'emploi de feuillage au sens de ,,ensemble de feuilles détachées des branches``. Feuillages jaunissants sur les gazons épars! (LAMART., Médit., 1820, p. 249).
B.— P. méton.
1. Ensemble des branches et des feuilles d'un arbre. L'épaisseur du feuillage; un rideau, une voûte de feuillage. Immense parasol de feuillage, dont les rameaux croisés, mêlés, enchevêtrés (...) formaient un impénétrable abri (VERNE, Enf. cap. Grant, t. 1, 1868, p. 216). L'immense rumeur des feuillages qui précède le lever du jour (BERNANOS, Journal curé camp., 1936, p. 1223). Le vent soulève de grandes masses de feuillage avec un bruit de fleuve (GREEN, Journal, 1942, p. 216) :
2. La futaie (...) était une sorte de bois d'arbres antiques, énormes, droits comme des colonnes, et s'étendant, sur une demi-lieue de longueur, sur la rive gauche du ruisseau qui servait de limite à cette immense voûte de feuillage.
MAUPASS., Contes et nouv., t. 2, Pte Roque, 1885, p. 1019.
Spéc. Branchages couverts de feuilles, coupés pour divers usages. Un bouquet, une brassée, une guirlande de feuillage; une cabane, une couronne de feuillage. [Des] draps blancs sur lesquels étaient piqués du lierre et du houx, des feuillages et des fleurs d'hiver (LOTI, Pêch. Isl., 1886, p. 38). Tous les cabarets, ornés de feuillage, retentissaient des cris de « Vive la Nation! Vivre libre ou mourir! » (FRANCE, Dieux ont soif, 1912, p. 16) :
3. Des nègres complaisants me cherchèrent bien en forêt des touffes de lianes pour amarrer ma case au sol, mais en vain, les feuillages des cloisons, au moindre vent, se mettaient à battre follement par-dessus le toit, comme des ailes blessées.
CÉLINE, Voyage, 1932, p. 220.
2. Dans le domaine de l'art. Représentation de feuilles, ornement imitant le feuillage utilisé en architecture, mobilier, tapisserie, etc. Des feuillages sculptés; un encadrement de feuillage d'or. Un tapis rouge semé d'un feuillage noir (ZOLA, Nana, 1880, p. 1477). La pierre est couverte de dessins réguliers dont le motif est un feuillage gros bleu peint sur un fond couleur de ciel (JOUVE, Paulina, 1925, p. 11) :
4. Le treizième siècle avait taillé ces piliers bas et trapus dont les chapiteaux se couronnent de nymphéas, de trèfles d'eau, de feuillages à grandes côtes, volutés en crochets et tournés en crosse.
HUYSMANS, En route, t. 1, 1895, p. 52.
Rem. La docum. atteste a) De nombreux emplois p. compar. ou p. métaph. Il y a des styles nus comme des squelettes d'arbres, puis arrive le style fleuri de l'école du feuillage, du touffu, du broussailleux (RENARD, Journal, 1901, p. 684). La forêt obscure et profonde des cieux Laisse tomber vers nous son feuillage d'étoiles (VERHAEREN, Mult. splendeur, 1906, p. 39). Un arbre terrible de fumée et de feu lance sur les hommes l'ombre immense de son feuillage (GIONO, Gd troupeau, 1931, p. 250). b) Un emploi de feuillage au sens de « métier de feuillagiste » (cf. ex. infra sous feuillagiste).
REM. 1. Feuillade, subst. fém., vx et région. Abri formé par le feuillage des arbres. Synon. feuillée. Nous emporterons notre dîner sous quelque feuillade, ou au bord de l'eau (SAND, Maîtres sonneurs, 1853, p. 208). 2. Feuillagiste, subst. Personne qui confectionne des feuillages artificiels. Il est feuillagiste et le feuillage ne va pas (VALLÈS, J. Vingtras, Insurgé, 1885, p. 132).
Prononc. et Orth. :[]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1324 fuellaige (cité ap. J. RICHARD, Comtesse Mahaut, 348 ds DELB. Notes). Dér. de feuille; suff. -age. Fréq. abs. littér. :2 100. Fréq. rel. littér. :XIXe s. : a) 2 955, b) 4 024; XXe s. : a) 3 173, b) 2 344. Bbg. QUEM. DDL t. 9 (s.v. feuillade); 12 (s.v. feuillagiste).

feuillage [fœjaʒ] n. m.
ÉTYM. 1324, fueillage; de feuille.
1 Ensemble des feuilles d'une plante; (plus cour.) ensemble des feuilles d'un arbre ou d'une plante de grande taille (→ Fleur, cit. 5, Zola). || Feuillage du chêne, du houx, du lierre, de la vigne vierge, de la glycine. || Le feuillage éploré (cit. 3) du saule. Chevelure (poét.). || Feuillage vert. Verdure. || Feuillage sombre (→ Argenté, cit. 1), jaunissant (→ Bois, cit. 9). || Feuillage léger, épais, luxuriant. || S'asseoir sous le feuillage, à l'ombre du feuillage. Feuillée, ramée, ramure. || Dais, voûte, abri (cit. 9) de feuillage. Berceau, charmille, tonnelle. || Arbres qui se couvrent de feuillage ( Frondaison); arbres (cit. 4) dépouillés de leur feuillage.
1 Il me semble que sous les ombrages d'une forêt je suis oublié, libre et paisible, comme si je n'avais plus d'ennemis, ou que le feuillage des bois dût me garantir de leurs atteintes (…)
Rousseau, Rêveries…, 7e promenade.
1.1 Sous les rayons obliques du soleil, les feuillages du boulevard de Strasbourg et du boulevard Magenta se doraient, s'enflammaient, glissaient leur double coulée rousse vers le cœur de Paris.
G. Leroux, Rouletabille chez Krupp, p. 8.
2 (…) une sorte de cours planté de platanes dont le feuillage épais conservait encore et répandait dans l'air l'odeur et la fraîcheur de la pluie.
J. Green, Adrienne Mesurat, p. 195.
2 (1688). Rameaux coupés, couverts de feuilles. || Se faire un lit de feuillage. || Recouvrir une cabane de feuillage. || Camouflage militaire fait de feuillages.
3 (…) elle ornait le salon de feuillages, préparait dans un coin la table à thé (…)
J. Chardonne, les Destinées sentimentales, p. 41.
3 (1549). Représentation de feuilles. || Feuillages de chapiteau, d'enluminures, d'entrelacs (→ Acanthe, cit. 1; enlacement, cit. 1; enroulement, cit. 2; entrelacs, cit. 3). || Tissu d'ameublement à grands feuillages. Ramage.
Techn. Feuille de tôle repoussée qui fait partie de l'ornementation d'une grille, d'un balcon, d'une rampe.
DÉR. Feuillagé, feuillagiste.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • feuillage — Feuillage. s. m. coll. Toutes les feuilles d un arbre. Branches d arbre couvertes de feuilles. Le feuillage de cet arbre est beau. feuillage verd. feuillage touffu. feuillage espais. se retirer, se mettre à couvert sous un feuillage. Il se dit… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Feuillage — (fr., spr. Fölljäsch), so v.w. Laubwerk …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Feuillage — (franz., spr. föjāsch ), Blätter , Laubwerk …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Feuillage — (frz. fölljasch), Laubwerk; feuille (föllj), Blatt; feuille morte (föllj mor), dunkelgelb …   Herders Conversations-Lexikon

  • FEUILLAGE — s. m. coll. Toutes les feuilles d un ou de plusieurs arbres. Le feuillage de cet arbre est très beau. Feuillage vert. Feuillage touffu. Feuillage épais. Feuillage sombre. Se retirer, se mettre à couvert sous un feuillage, sous le feuillage.   Il… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • FEUILLAGE — n. m. L’ensemble des feuilles d’un ou de plusieurs arbres. Le feuillage de cet arbre est très beau. Feuillage vert, touffu, épais, sombre. Se retirer, se mettre à couvert sous le feuillage. Il se dit aussi de Branches d’arbres couvertes de… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • feuillage — (feu lla j , ll mouillées, et non feuya j ) s. m. 1°   Ensemble des feuilles d une plante. •   Les arbres dépouillés de leurs feuillages verts, ROTROU Herc. mour. v, 1. •   Des arbres mal choisis et d un vilain feuillage ôtèrent aux promenades ce …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • Feuillage — Feuil|la|ge 〈[fœja:ʒ(ə)] f.; ; unz.〉 Laubwerk in Plastik u. Malerei [frz., zu feuille „Blatt“] * * * Feuil|la|ge [fœ ja:ʒə , österr. meist: …ʃ], die; , n [frz. feuillage, zu: feuille, ↑ Feuilleton] (bild. Kunst): geschnitztes od. gemaltes Laub od …   Universal-Lexikon

  • Feuillage — Feuille  Cet article concerne l utilisation du mot feuille en botanique. Pour l utilisation du mot en papeterie, voir Feuille de papier. Pour les autres significations, voir Feuille (homonymie). La feuille est l organe spécialisé dans la… …   Wikipédia en Français

  • Feuillage — Feuil|la|ge [fœ ja:ʒə] die; , n <aus gleichbed. fr. feuillage zu feuille »Blatt«; vgl. ↑Feuilleton> geschnitztes od. gemaltes Laub od. Blattwerk …   Das große Fremdwörterbuch

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.